Wikio - Top des blogs - Environnement

  
Le présent blog a reçu plus d' 1,2 million de visites depuis sa création et est aujourd'hui consulté par environ 1200 visiteurs uniques par jour (100000 pages vues par mois).
 

Cogito

"La tolérance illimitée conduit à la disparition de la tolérance. Si nous étendons la tolérance illimitée même à ceux qui sont intolérants, si nous ne sommes pas disposés à défendre une société tolérante contre l'impact de l'intolérance, alors le tolérant sera détruit, et la tolérance avec lui. Nous devrions ainsi revendiquer, au nom de la tolérance, le droit de ne pas tolèrer l'intolérance."
- Karl Popper


LIVRES

 

  

 

 

  • Flux RSS des articles

ELECTRO-MOBILITE

Jeudi 29 avril 2010 4 29 /04 /2010 21:12
Chery Riich G5 EV by btrplc.
Better Place Takes First Step in China - Better Place, Chery Automobile Sign Collaboration MOU for Prototype Switchable Battery Electric Vehicles (...) 

http://www.betterplace.com/company/press-release-detail/better-place-takes-first-step-in-china/ 

 

 

 
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Mardi 27 avril 2010 2 27 /04 /2010 02:28

 


"Silicon Valley startup OptaMotive is building the E. Rex for the Progressive Automotive X Prize. It is essentially an electrified Campagna Motors T-Rex, which is itself a 144-mph exercise in vehicular overkill. OptaMotive says the E. Rex is three times more efficient than a Toyota Prius, delivers a range of 100 miles and has a top speed well into three digits (...)"

Suite : http://www.wired.com/autopia/2010/04/optamotive-e-rex/#ixzz0mFvXDak5

 

http://www.optamotive.com/

  img_5274

img_5279

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Jeudi 22 avril 2010 4 22 /04 /2010 19:32

null 

 

Caroline Rodgers, collaboration spéciale, La Presse -

"(Montréal) Et si, au lieu d'attendre que les grands constructeurs automobiles lancent leurs modèles électriques sur le marché, on convertissait des véhicules usagés à l'électricité? C'est l'idée derrière Voitures électriques du Québec, une PME qui devrait mettre ses premières voitures sur le marché cette année, si tout se passe comme prévu. Le principe est simple: enlever le moteur et les composantes de la voiture qui servent à la propulsion à essence et les remplacer par un moteur électrique, une batterie et des composantes électriques supplémentaires. «On recycle une voiture usagée, explique Loic Daigneault, jeune diplômé en génie mécanique de Polytechnique et président fondateur de Voitures électriques du Québec. (...)"

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/portfolio/environnement/201004/22/01-4273135-lauto-usagee-recyclee-en-voiture-electrique.php

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Jeudi 22 avril 2010 4 22 /04 /2010 18:38

maglev public transport system_08

 

Maglev public transport system embarks a brand new way of traveling (...) Based on the magnetic levitation (maglev), the new means of transportation keeps the city dwellers away from chaotic jams and run along its track, allowing an efficient as well as emission free ride (...)

http://www.thedesignblog.org/entry/maglev-public-transport-system-embarks-a-brand-new-way-of-traveling/

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Lundi 19 avril 2010 1 19 /04 /2010 16:49

 

 

nullPrenons un véhicule à pétrole qui coûte 15 000 euros.

Le véhicule électrique équivalent coûte 15000 euros + 10 000 euros de batterie (batterie lithium haute qualité) + 5000 euros liés à l'investissement dans de nouvelles chaînes de production (ceci jusqu'au retour sur investissement de ces nouvelles chaînes de production par le contructeur automobile, dans environ 5 ans dans le cas de Renault)
= total de 30 000 euros.
  

Un client arrive chez un concessionaire. Il voit le véhicule à pétrole qui coûte 15000 euros, et le même véhicule, en version électrique, qui coûte 30000 euros (25000 euros avec la prime gouvernementale). Quel véhicule va-t-il choisir ? Bien évidement, le véhicule à pétrole. Une différence de 10 000 euros, c'est énorme.  

 

Innovons à présent au niveau du business-model, et proposons de vendre le véhicule électrique sans la batterie. Le prix du véhicule électrique passe alors de 30000 à 20000 euros, et à 15000 euros avec la prime gouvernementale.  

Le client arrive chez le concessionnaire. Quel véhicule va-t-il choisir ?

- D'un coté, un véhicule polluant, et dépendant d'un carburant dont le prix va inexorablement monter dans les années à venir

- De l'autre coté, le même véhicule, au même prix, mais non polluant (santé, climat, pollution sonore, etc....), qui revient moins cher par kilomètre parcouru (forfait électricité + batterie) qu'avec le véhicule à pétrole, qui est plus performant (pas de risque de caler, pas de vibrations, superbe accélération, etc.), et qui donne une image de modernité et d'éco-responsabilité.

On le voit, l'innovation au niveau du business-model est une clé pour la pénétration en masse du véhicule 100% électrique sur le marché. Sans ce business-model, le véhicule électrique n'a aucun avenir, si ce ne sont que quelques niches (flottes d'entreprises, passionnés de véhicules électriques etc.). Les groupes automobiles qui vendent le véhicule électrique avec la batterie ne visent que des marchés de niche, ils manquent d'ambition. Le groupe Renault, qui innove au niveau business-model, vise une pénétration en masse du véhicule électrique sur les marchés d'une 60aine de pays dans le monde.

 

- Olivier

 

Photo 2 : Renault Fluence Z.E : la première Renault électrique de série
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Lundi 19 avril 2010 1 19 /04 /2010 15:52

Marie Urban, étudiante à Sciences Po Paris, a remporté le premier prix du concours étudiant Génération Energies. Dans son article, la lauréate décrit un concept ingénieux, le V2H, qui permet d'utiliser la batterie d'un véhicule électrique pour moduler la consommation de l'habitat (...)

http://energie.lexpansion.com/transports/quand-la-voiture-electrique-alimente-les-besoins-energetiques-de-l-habitat_a-40-4064.html 

 

 

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Vendredi 16 avril 2010 5 16 /04 /2010 23:55

  

"Le véhicule électrique donne l’opportunité de ne rejeter aucun gaz carbonique ni polluant à l’usage. Cependant, la production d’électricité nécessaire pour charger ses batteries entraine, elle, des émissions de C02. Celles-ci peuvent être quantifiées en établissant le bilan dit « du puits à la roue » du véhicule électrique, mais ce calcul n’est pas aisé à effectuer, car il dépend du mix énergétique des pays, à savoir la manière dont l’électricité a été produite : si elle émane d’une centrale nucléaire ou thermique (gaz, fuel ou charbon) ou si elle est issue d’une source d’énergie renouvelable (éolien, hydraulique, solaire…) (...)"

 

Suite :

http://energie.lexpansion.com/transports/les-energies-renouvelables-au-service-du-vehicule-electrique_a-40-3948.html

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE
Vendredi 16 avril 2010 5 16 /04 /2010 23:49

 

 

Communiqué du groupe Renault :

 

" RENAULT FLUENCE Z.E. ET KANGOO EXPRESS Z.E. :

DESIGN DÉFINITIF ET OUVERTURE DES PRÉ-RÉSERVATIONS.

 

Renault présente les designs définitifs de Renault Fluence Z.E. et Renault Kangoo Express Z.E. Les clients qui souhaitent être parmi les premiers à disposer d’un véhicule électrique peuvent pré-réserver dès aujourd’hui leur véhicule sur le site internet www.renault-ze.com. Il suffit de s’inscrire pour choisir son véhicule et avoir un accès prioritaire au véhicule électrique dès son lancement.  

Conscient de l’ensemble des impacts écologiques qu’une voiture peut générer sur son cycle de vie, Renault trava ille depuis de nombreuses années pour réduire constamment l’empreinte écologique de l’automobile sur chaque étape de la vie du véhicule (fabrication, usage, recyclage). Dans le cadre de sa démarche environnementale Renault eco², Renault considère qu’il est essentiel d’offrir au plus grand nombre de clients les technologies les plus performantes à un prix accessible.  

 

Le véhicule électrique est la solution de rupture permettant d’offrir à tous une mobilité zéro émission de CO2 à l'utilisation, hors pièces d'usure.  Renault travaille dans deux directions pour se hisser en tête des constructeurs automobiles européens en matière d’émissions de CO2 : 

  • L’introduction de nouvelles technologies sur les motorisations thermiques et les transmissions.

  • Un engagement sans précédent dans les véhicules 100 % électriques.  

Renault estime qu'à l'horizon 2020, les véhicules électriques représenteront 10% du marché mondial. L’Alliance investit 4 milliards d’euros dans le programme Zéro-Emission et une équipe de 2000 personnes (1000 Renault et 1000 Nissan) travaillent sur le véhicule électrique. 
 

RENAULT FLUENCE Z.E.

Après la révélation de Fluence Z.E. Concept lors du salon automobile de Francfort 2009, Renault présente la version définitive de Fluence Z.E. qui sera commercialisée en 2011 en Israël, au Danemark et en Europe. Fluence Z.E. sera le premier tricorps électrique du segment C à être vendu en série. Ce véhicule est dédié à des clients particuliers ou à des flottes, dans les deux cas à la recherche d’un véhicule habitable et statutaire, à la fois économique et plus écologique. 

RENAULT KANGOO EXPRESS Z.E. Après la présentation en décembre dernier, lors du COP 15 (Conférence de l’ONU sur les changements climatique à Copenhague), des prototypes du futur Kangoo Express Z.E., Renault présente la version définitive. Elle sera commercialisée au premier semestre 2011 et offrira 160 km d’autonomie. Cette version électrique du Kangoo Express conserve les mêmes qualités fonctionnelles que la version thermique : même volume de chargement allant de 3 à 3,5 m3, même charge utile de 650 kg et même confort. Elle propose en plus une conduite silencieuse et souple avec un fort couple dès le démarrage, pas de passage de vitesses, un coût d’usage maîtrisé et bien entendu la satisfaction de rouler « Zéro-Emission».

 

 L’OUVERTURE DES PRÉ-RÉSERVATIONS  

Le principe de pré-réservation. Pourquoi s’inscrire ?  

Renault invite les clients qui souhaitent figurer parmi les premiers à disposer d’un véhicule électrique, à pré-réserver dès aujourd’hui leur véhicule sur le site : www.renault-ze.com Il suffit de s’inscrire gratuitement pour choisir son véhicule et avoir un accès prioritaire au véhicule électrique dès son lancement. Ces clients pionniers seront contactés en avant-première par Renault pour confirmer leur commande à l’approche de la commercialisation effective des véhicules.

Le site www.renault-ze.com proposera également aux inscrits des contenus, des services et des applications exclusifs sur la mobilité électrique.  

Infrastructures et projet pilotes en cours   

Dans le cadre de la stratégie zéro émission, l’Alliance Renault-Nissan collabore avec les gouvernements, les administrations et collectivités locales, les énergéticiens et d’autres partenaires et a signé à ce jour plus de 50 accords dans le monde destinés à préparer les marchés et les infrastructures à une commercialisation en masse des véhicules électriques à partir de 2011.   Ci-dessous un tableau récapitulatif des accords signés (Europe en gras) :  

Date des annonces
Partenaires
2008
Israël, Danemark, Kanagawa (Japon), Portugal, Tennessee (USA), EDF (France), Yokohama (Japon), Oregon (USA), Monaco, Sonoma County (USA), EOS (Suisse).
2009
Greentomatocars (GB), Elektromotive (GB), EWZ (Suisse), One North East (Royaume-Uni), San Diego Gas & Electric (USA), Electricity Supply Board (Irlande), Ministry of Industry and Information Technology (Chine), LeasePlan (NL), Phoenix (Arizona - USA), Oak Ridge National Laboratory (Tennessee - USA), Hong Kong, Seattle (USA), Raleigh (Caroline du Nord - USA), Singapour, Washington D.C. (USA), A2A (Lombardie, Italie), Pays Bas, State of Victoria (Australie), RWE (Allemagne), Vancouver (Canada), Espagne (Barcelone), Mexico (Mexique), GuangDong Province (Chine), Préfecture de Saitama (Japon), Préfecture de Miyazaki (Japon), Houston (USA), Guangzhou & Dongfeng (China).
2010
Andalousie (Espagne), Ile de la Réunion (France), Ryokan Association (Japon), Hertz (monde),  ChristChurch City Council (Nouvelle Zélande), Orlando (USA), Houston (USA), Massachussets (USA), Avis (monde), ChaDeMo Association (Japon), Wuhan (Chine), Castilla y Leon (Espagne), Acciona (Espagne), ENEL (Italie), ENDESA (Espagne), Madrid (Espagne),  Irlande, Sao Paulo (Brésil).

 

L’ensemble de ces engagements pris par des acteurs publics et privés montre  que les infrastructures et les solutions de charge seront au rendez-vous au moment de la commercialisation des véhicules électriques.

Cela assurera ainsi aux utilisateurs de véhicules électriques, des solutions simples et pratiques pour recharger leurs véhicules, que ce soit à leur domicile ou sur la voie publique.

Infrastructures :

Des plans de soutien au développement des infrastructures ont ainsi été annoncés dans la plupart des pays Européens.

  • En France, le plan Borloo prévoit l’installation de 75 000 bornes sur la voie publique et introduit la notion « de droit à la prise » pour les automobilistes qui habitent en copropriété (annonce du 1er octobre 2009).
  • En Espagne, José Luis Zapatero vient de présenter un Plan d'Action pour le Véhicule Electrique, basé sur quinze mesures, qui prévoit un investissement public de 590 millions d'euros sur deux ans et la mise en place d'un parc de 250 000 véhicules électriques d'ici à 2014 (20 000 en 2011 et 50 000 en 2012). Le gouvernement accordera notamment une aide à l'achat de véhicules électriques, représentant jusqu'à 20 % du prix total et plafonnée à 6 000 euros. Il apportera en outre une aide au développement et à l'industrialisation de ce type de véhicules sur le territoire espagnol, ainsi qu'à l'installation d'infrastructures de recharge.
  • En Irlande, le gouvernement annonce un bonus de 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique. L'électricien ESB installera 3 500 stations de recharge standard et 30 stations de recharge rapide sur tout le territoire d'ici à fin 2011.
  • Dans certains pays, des initiatives privées sont aussi très avancées : Better Place développe un réseau de bornes de recharge et de stations d’échange de batterie à travers Israël et le Danemark en 2011 pour préparer l’arrivée de la 1ère voiture électrique tri-corps, Renault Fluence Z.E.

Projets pilotes :

Dès cette année, l’Alliance Renault-Nissan collabore à des projets pilotes qui permettront de tester tout le dispositif de mobilité électrique en grandeur nature.  

On peut citer par exemple

  • le projet SAVE (Seine Aval Véhicules Electriques) avec EDF, Schneider Electric et d’autres partenaires (Seine Aval Véhicules Electriques) dans les Yvelines en France,
  • un projet avec l’énergéticien RWE en Allemagne (Région Rhénanie Nord Westphalie),
  • un autre avec l’énergéticien A2A  en Italie (Lombardie)
  • ou le projet VERT sur l’Ile de la Réunion qui permettra de tester le cas particulier des îles.  
     

Modèle économique innovant 

L’objectif affiché de Renault est de démocratiser la technologie des véhicules électriques et de la rendre accessible au plus grand nombre. C’est pourquoi Renault proposera des formules d’acquisition innovantes.

C’est la première fois que les propriétés du véhicule et des batteries seront dissociées. Les consommateurs pourront acheter ou louer leur véhicule et souscriront un abonnement qui inclura la location de la batterie et de nouveaux services de mobilité qui faciliteront la vie des utilisateurs.

L’intention de Renault est de proposer le véhicule électrique à un prix comparable à celui d’un véhicule thermique diesel, de taille et de niveau d’équipement équivalents. Les véhicules électriques offriront dès le lancement, un TCO (Total Cost of Ownership ou Coût Total d’Usage) proche de celui d’un véhicule thermique. 

 

Volumes annoncés  

Renault et Better Place se sont engagés à fournir un volume de 100 000 Fluence en Israël et au Danemark, d’ici à 2016. En 2011, Better Place importera et distribuera Fluence en Israël, et proposera à ses clients d’acheter cette voiture chez un concessionnaire Renault au Danemark. 

 

La stratégie industrielle véhicule électrique de Renault 

Renault produira ses quatre premiers véhicules Zéro-Emission*, dans quatre usines différentes, à partir de 2011. En France, Renault fabriquera le véhicule que Zoe Z.E. Concept préfigure à Flins, en région parisienne et les versions électriques de Kangoo Express à Maubeuge, dans le nord du pays.

Renaut produira le véhicule que Twizy Z.E. Concept annonce, à Valladolid, en Espagne.

Enfin, les Fluence électriques seront fabriquées à Bursa en Turquie.

Ces choix d’affectations permettront à Renault d’alimenter massivement l’Europe occidentale en véhicules Zéro-Emission*, grâce à leur localisation au plus près de ce marché, mais aussi de bénéficier du savoir-faire de ces usines en terme de productivité et de qualité. 

 

La stratégie industrielle batteries de l’Alliance Renault-Nissan 

La fabrication de batteries deviendra l’un des cœurs de métier de l’Alliance Renault-Nissan. Renault et Nissan produiront des batteries lithium-ion sur trois continents, l’Amérique, l’Asie et l’Europe, afin d’alimenter localement les usines de carrosserie-montage où seront produits les futurs V.E. 

Au départ importées du Japon, les batteries achetées à AESC, la joint-venture Nissan-NEC, seront progressivement implantées au plus près des usines de montage.

Des sites de production de batteries sont actuellement en développement:

- Flins (France)

- Sunderland (UK)

- Cacia (Portugal)

- Smyrna (Tennessee, USA)

- Zama (Japon)

Cette multi-localisation sécurisera les flux et réduira les coûts logistiques, tout en permettant des volumes de production importants. A terme, grâce à ce dispositif, l’Alliance sera en mesure de produire 475 000 batteries par an. 
 

RENAULT FLUENCE Z.E. 

Après la révélation de Fluence Z.E. Concept lors du salon automobile de Francfort 2009, Renault présente la version définitive de Fluence Z.E. qui sera commercialisée en 2011 en Europe et en Israël. Renault Fluence Z.E. sera le premier tricorps électrique du segment C à être vendu en série. Ce véhicule est dédié à une clientèle particulière ou à des flottes, dans les deux cas à la recherche d’un véhicule statutaire à la fois économique et plus écologique.

Renault Fluence Z.E. sera fabriquée dans l’usine OYAK-Renault de Bursa, en Turquie sur la même ligne de production que les variantes thermiques de Fluence. Ce modèle entrera en production au premier semestre 2011. 
 

Un design identitaire 

Premier tricorps électrique sur le segment des compacts, Renault Fluence Z.E. se devait d’être reconnaissable au premier coup d’œil. Pour la distinguer de sa cousine à moteur thermique, elle adopte un ensemble d’éléments caractéristiques et identitaires des véhicules électriques de la gamme Renault.

Avec une longueur de 4,75 m, la version électrique de Fluence est plus longue de 13 cm par rapport à sa cousine à moteur thermique pour permettre l’intégration des batteries derrière les sièges arrière. Le côté de caisse a donc été redessiné pour conserver l’équilibre général de la version d’origine.

Sur la façade avant, le logo Renault, la paupière et la partie inférieure du masque de projecteur, le cerclage des feux antibrouillard sont de couleur bleutée. La grille centrale d’entrée d’air est traversée par un bandeau noir brillant et s’orne d’un enjoliveur constitué de deux cerclages bleutés reliés par une barrette. Enfin, l’entrée d’air inférieure arbore un masque de même couleur que la carrosserie reliant les deux feux antibrouillard.

S’appuyant sur des lignes fluides et tendues, le design de Renault Fluence Z.E. évolue au niveau des panneaux de custodes qui s’allongent pour accompagner harmonieusement le porte-à-faux arrière. La lunette arrière se retrouve de fait encaissée à l’image de certains coupés sportifs prestigieux. Un enjoliveur noir brillant est implanté en bas de la lunette pour conserver en partie arrière du véhicule des proportions harmonieuses. Les feux arrière participent également visuellement à l’équilibre général de la voiture en s’étirant sur le côté de caisse. Leur graphisme fait appel à une trame composée de losanges bleutés rétro-éclairés.

En complément de ce profil très personnel, Renault Fluence Z.E. se distingue par ses coquilles de rétroviseurs noir brillant, ses baguettes peintes à la couleur de la carrosserie et aux deux trappes de recharge situées sur les ailes avant. La porte de coffre se pare d’un bandeau de couleur bleutée et d’un monogramme Fluence Z.E. Enfin, la partie inférieure du bouclier arrière est dotée d’un diffuseur noir pour améliorer la trainée aérodynamique. Dans le même esprit, les jantes au design spécifique à Renault Fluence Z.E. sont dessinées pour diminuer les turbulences aérodynamiques.

Plusieurs teintes de carrosserie seront proposées comme le bleu Energy, nouvelle teinte spécifique aux véhicules électriques Renault.  

Un véhicule spacieux et statutaire. 

Renault Fluence Z.E. démontre qu’une voiture électrique n’est pas obligatoirement une petite voiture urbaine, étroite et inconfortable, aux capacités routières limitées.

De même largeur que la version à moteur thermique, l’espace intérieur de Renault Fluence Z.E. est digne d’une berline du segment supérieur avec une largeur aux coudes à l’avant et à l’arrière « best in class ».

L’habitacle de Renault Fluence Z.E. fait appel à l’ensemble des éléments présentés sur la version thermique. Seul le compte tours est remplacé par un compteur dédié aux informations relatives à l’autonomie et à la recharge. Sur la planche de bord aux lignes pures et tendues, la baguette décor dispose d’une teinte exclusive. Sur la console centrale, des marquages rappellent les différentes positions possibles du levier de commande (marche AV, marche AR, Neutre et Parking).

Renault Fluence Z.E. dispose d’une importante panoplie de technologies utiles, comme la navigation intégrée Carminat TomTom, la téléphonie Bluetooth, la climatisation automatique bizone, l’allumage automatique des projecteurs et le déclenchement automatique des essuie-glaces. 

Renault Fluence Z.E. s’adresse à des familles à la recherche d’un véhicule spacieux et confortable. Le volume de coffre est de 300 dm3 (VDA/ISO).

Ce véhicule sera également dans la « shopping list » des flottes d’entreprise du fait de ses coûts d’usage réduits. 

Technologie retenue 

Fluence Z.E. est un véhicule 100 % électrique.

  • Moteur

Le moteur électrique de Fluence Z.E. est de type synchrone à rotor bobiné. Sa puissance maximum de 70kW est obtenue au régime de 11.000 tr/mn et son couple maximum atteint 226 Nm. Sa masse est de 160 kg. Les accélérations générées par ce groupe moto-propulseur électrique sont franches et linéaires et le couple maximum est délivré très tôt. 

  • Batterie

La batterie lithium-ion qui équipe Fluence Z.E. dispose d’une capacité énergétique de 22 kW/h. Sur le véhicule de série, la batterie est implantée derrière le dossier des sièges arrière de façon à conserver un volume de coffre de 300 dm3 (VDA/ISO). Sa masse est de  250 kg.

Un système de récupération d’énergie à la décélération permet de recharger les batteries. 

  • Mode de recharge

Les batteries de Fluence Z.E. peuvent être rechargées par 3 moyens différents :

- A l’aide d’une prise domestique 220 V 10A ou 16 A pour une durée comprise entre 6 et 8 h. Ce mode de recharge est particulièrement adapté la nuit ou lors d’une journée de travail, car il permet de bénéficier de tarifs minorés proposés dans certains pays pour une consommation en heures creuses.

- A partir de bornes de recharges rapides en 400 V 32 A qui permettent  une recharge  en 30 mn environ (disponible en 2012 ou 2013 selon modèles).

- Avec le système d’échange de batterie Quickdrop qui permettra de remplacer la batterie du véhicule en 3 mn environ dans des stations dédiées. 

  • Châssis

La base roulante de Renault Fluence Z.E. est modifiée par rapport à celle de Fluence thermique pour s’adapter aux spécificités techniques (dimensions et répartition des masses). Le train avant est équipé d’une suspension à la raideur diminuée, car le moteur électrique est plus léger que l’ensemble des moteurs thermiques proposé sur Fluence. A l’arrière, le train est également redimensionné du fait de l’augmentation de masse lié à la présence de la batterie. 

  • Pneumatiques

Renault Fluence Z.E. est équipée de pneumatiques à faible résistance au roulement. Développés par le manufacturier Goodyear, le pneumatique EfficientGrip permet de diminuer la consommation grâce à un travail poussé sur la carcasse et le flanc du pneumatique. La bande de roulement identique à un pneumatique classique permet de conserver les prestations de tenue de route et de freinage. 

  • Sécurité  assurée

Les aides électroniques à la conduite ABS et ESC ont fait l’objet d’un nouveau paramétrage. En matière de sécurité passive, la structure de Renault Fluence Z.E ; est renforcée pour garantir le même niveau de sécurité que la version thermique, moins longue donc plus légère. 

  • Industrialisation

Renault Fluence Z.E. sera fabriquée dans l’usine OYAK-Renault de Bursa, en Turquie sur la même ligne de production que les variantes thermiques de Fluence. Ce modèle entrera en production au premier semestre 2011. Ce choix industriel permet à Renault de limiter le ticket d’entrée du programme et de mettre en place une industrialisation rapide, tout en garantissant un très haut niveau de qualité.  
 

Produire ce futur véhicule électrique à Bursa permettra également à Renault de bénéficier de l’excellente performance qualité-coût-délais de l’usine et de son sourcing local. Le Groupe pourra ainsi proposer cette berline zéro-émission* à un tarif aussi attractif que celui des versions thermiques.  
 
 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DE FLUENCE Z.E. 

DIMENSIONS
Longueur (mm)
4 748
Largeur (mm)
1 813
Hauteur (mm)
1 458
Empattement (mm)
2 701
Voie avant / arrière (mm)
1 537 / 1 555
Porte-à-faux avant / arrière (mm)
907 / 1 140
Poids à vide (kg)
1 543
Pneumatique de référence
205/55 R16
MOTEUR
Type moteur
Électrique synchrone à rotor bobiné
Type de boîte de vitesses
Directe avec réducteur et inverseur AV/AR
Puissance maxi CEE (kw)
70
Couple maxi CEE (Nm)
226
BATTERIE
Type de batterie
Lithium-ion
DIRECTION
Assistance 
Électrique à assistance variable
PERFORMANCE
Autonomie NEDC cycle mixte (km)
160
Vitesse maxi (km/h)
135 (limitée électroniquement)

 

 

 

RENAULT KANGOO EXPRESS Z.E. 

Après la présentation en décembre dernier, lors du COP 15 (Conférence de l’ONU sur les changements climatiques à Copenhague), Renault présente le design définitif de Kangoo Express Z.E.

Il sera commercialisé  au premier semestre 2011 et offrira 160 km d’autonomie. Cette version électrique du Kangoo Express conserve les mêmes qualités fonctionnelles que la version thermique : même volume de chargement allant de 3 à 3, 5 m3, même charge utile de 650 kg, même confort. Il propose en plus une conduite silencieuse et souple avec un fort couple dès le démarrage, pas de passage de vitesses, un cout d’usage maîtrisé et bien entendu la satisfaction de rouler « Zéro-Emission». 

Renault Kangoo Express Z.E. est un véhicule utilitaire léger qui s’adresse aux professionnels. Il sera en 2011 prioritairement destiné à un usage urbain et périurbain.

Destiné à une clientèle professionnelle très exigeante au niveau des coûts d'utilisation, Renault Kangoo Express Z.E. est conçu afin de garantir une fiabilité et une durabilité élevées. Il offrira un excellent T.C.O. (Total Cost of Ownership ou Coût Total d’Usage), ce qui en fera une offre attractive pour les clients individuels comme pour les flottes. Il bénéficiera également de toute l’expertise Renault sur les véhicules utilitaires. Renault a d’ailleurs choisi de produire la future version électrique de son utilitaire Kangoo Express, dans son usine M.C.A. (Maubeuge Construction Automobile), dans le nord de la France, à partir du premier semestre 2011.  

Renault fabriquera ce véhicule sur la même ligne de production que les variantes thermiques. Il bénéficiera du savoir-faire, du tissu fournisseur et du réseau logistique de l’actuel Kangoo. Spécialisée dans la fabrication d’utilitaires depuis vingt ans, l’usine de Maubeuge, qui produit Kangoo sait s’adapter en permanence à la diversité propre à ce type de véhicules (versions courtes, longues, tôlées ou non, etc.) et à la demande commerciale. Ce choix permettra de mettre en place une industrialisation rapide tout en garantissant un très haut niveau de qualité. 

Design extérieur de Kangoo Express Z.E. 

D’une longueur de 4,21 m, Renault Kangoo Express Z.E. dispose d’un volume de chargement allant de 3 à 3,5 m3. L’implantation centrale des batteries sous le plancher permet de conserver intégralement la capacité de chargement de Kangoo électrique par rapport à la version thermique. Ses portes battantes arrière asymétriques et sa porte latérale coulissante facilitent également l’accès à l’espace de chargement. 

Nouveau Kangoo Express Z.E. bénéficie du même design général que la version thermique avec un capot court, un avant robuste et des projecteurs de couleur cristal en forme de goutte d’eau. Un badge chromé Z.E. en forme de feuille avec un lettrage bleu turquoise est collé à l’arrière du véhicule et affiche l’identité électrique du véhicule. Une trappe de charge située à l’avant du véhicule près de l’optique droit, estampillé Z.E., permet également de reconnaître qu’il s’agit d’un véhicule électrique. Cette prise de charge a été positionnée côté passager dans un souci de fonctionnalité par rapport à la façon de se garer des utilisateurs. De plus, des pneumatiques à faible résistance au roulement permettent d’améliorer encore la performance énergétique du véhicule. 

Concernant les teintes de carrosserie,  Nouveau Kangoo Express Z.E. proposera 11 teintes différentes opaques ou à effet, et la couleur de lancement sera « bleu silver ».

Les clients pourront aussi proposer les teintes identitaires de leur entreprise, car Kangoo Express Z.E. est avant tout un véhicule de flottes. 

Intérieur de Kangoo Express Z.E. 

La gestion de l’autonomie est l’enjeu majeur du véhicule électrique. Renault met tout en œuvre pour qu’elle soit la plus simple et la plus efficace possible. Au niveau du tableau de bord, une IHM (Interface Homme Machine) est développée spécifiquement pour informer le conducteur du niveau de charge du véhicule et de l’autonomie kilométrique restante :

  • à proximité du compteur de vitesse, une jauge indique le niveau de charge de la batterie
  • un économètre précise au conducteur son niveau de consommation d’énergie. De nouveaux codes couleurs apparaissent : bleu clair pour la zone d’utilisation « normale » du véhicule, bleu foncé pour le fonctionnement optimal et rouge pour la zone de surconsommation qui va affecter l’autonomie.
  • sur le compteur de vitesse, l’aiguille vient se positionner sur une bande en demi-cercle bleu turquoise.
  • l’ordinateur de bord est adapté au véhicule électrique. Il indique l’autonomie disponible ainsi que le nombre de kWh restant et la consommation moyenne et instantanée.

 

Une motorisation 100% électrique  

Renault Kangoo Express Z.E. est un véhicule 100% électrique. Le moteur électrique de Renault Kangoo Express Z.E. affiche une puissance de 44 kW. Celui-ci affiche un rendement énergétique très élevé de 90%, bien supérieur au rendement de 25% des moteurs thermiques (une moindre performance s’expliquant par des déperditions d’énergie). Sur une consommation de 10 KWh,  9 KWh seront  transmis à la route avec un véhicule électrique (contre 2,5 KWh avec un moteur thermique) 

Le régime maximum atteint 10 500 tr/min. Le moteur électrique délivre immédiatement un couple maximum et constant de 226 Nm. Les reprises et les accélérations à bas régime sont franches. Le moteur électrique a également la particularité d’être très silencieux. Le moteur est alimenté par une batterie d’une capacité énergétique de 22 kW/h placée sous le plancher de coffre, ce qui n’altère pas le volume de chargement. 

Lorsque le conducteur appuie sur la pédale d’accélérateur, la batterie lithium-ion alimente le moteur électrique. Le moteur transforme l’énergie électrique en énergie mécanique, transmise aux roues motrices. La batterie se recharge pendant les phases de décélération. Lorsque le conducteur lève le pied de la pédale d’accélérateur, l’énergie cinétique du véhicule est récupérée par le moteur qui la convertit en courant électrique. Le courant ainsi généré recharge la batterie. 

Les autres prestations dynamiques (maîtrise du roulis, direction etc.…) demeurent identiques à celles du Renault Kangoo Express thermique.  

Mode de recharge  

Renault Kangoo Express Z.E. se recharge au moyen d’une prise située sous une trappe à l’avant du véhicule près de l’optique droit. Une charge classique sur une prise domestique 220V 16A permet de recharger le véhicule en 6h à 8h. C’est un mode de rechargement adapté lorsque le véhicule stationne la nuit ou pendant la journée de travail.  

Renault Kangoo Express Z.E. sera commercialisé  au premier semestre 2011 et offrira 160 km d’autonomie. 
 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DE KANGOO EXPRESS Z.E 

 

DIMENSIONS
Longueur (mm) 
4213
Largeur hors tout / avec rétroviseur (mm)
1829 / 2133
Hauteur à vide (mm) 
1818
Empattement (mm)
2697
Voie avant (mm)
1522
Voie arrière (mm)
1536
Garde au sol à vide (mm)
186 à vide et 143 mm en charge
Poids (kg)
1410
Volume de chargement
3 à 3,5 m3
Charge utile
650 kg
Nombre de places
2
DONNÉES TECHNIQUES
Motorisation  
Moteur électrique synchrone à rotor bobiné
Puissance (kW) 
44
Régime maxi (tr/min) 
10 500
Couple
226 Nm
Transmission
Transmission directe avec réducteur
Batteries
Type lithium-ion
PERFORMANCES
Autonomie
160 km cycle NEDC
Vitesse max. (bridage électronique) (km/h)
                 130 
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires - Partager
Publié dans : ELECTRO-MOBILITE

 
- C.G.U. - - - Articles les plus commentés